En mars, les chiffres officiels évoquaient encore une progression du produit intérieur brut (PIB) irlandais de 7,8% par rapport à l'année précédente. Mais ce résultat a été revu à la hausse à la suite "d'informations plus complètes et davantage actualisées", selon l'office central des statistiques irlandais. Tous les secteurs économiques de l'île ont progressé mais la palme revient au secteur de la construction, qui a enregistré une croissance de 87% en 2015. Les chiffres ont été gonflés par le transfert d'actifs de nombreuses sociétés américaines désireuses de profiter d'un taux d'imposition favorable de 12,5% en Irlande. Vu la taille modeste de l'économie irlandaise, ces transferts biaisent les chiffres de croissance du PIB. Selon le ministre irlandais des Finances, Michael Noonan, l'année 2015 fut la meilleure pour l'Irlande depuis le début de la crise en 2008. "Nous ne devons plus épargner dans les services publics; nous avons maintenant de la marge pour investir dans les services et les infrastructures", s'est-il réjoui. (Belga)

En mars, les chiffres officiels évoquaient encore une progression du produit intérieur brut (PIB) irlandais de 7,8% par rapport à l'année précédente. Mais ce résultat a été revu à la hausse à la suite "d'informations plus complètes et davantage actualisées", selon l'office central des statistiques irlandais. Tous les secteurs économiques de l'île ont progressé mais la palme revient au secteur de la construction, qui a enregistré une croissance de 87% en 2015. Les chiffres ont été gonflés par le transfert d'actifs de nombreuses sociétés américaines désireuses de profiter d'un taux d'imposition favorable de 12,5% en Irlande. Vu la taille modeste de l'économie irlandaise, ces transferts biaisent les chiffres de croissance du PIB. Selon le ministre irlandais des Finances, Michael Noonan, l'année 2015 fut la meilleure pour l'Irlande depuis le début de la crise en 2008. "Nous ne devons plus épargner dans les services publics; nous avons maintenant de la marge pour investir dans les services et les infrastructures", s'est-il réjoui. (Belga)