Les parents d'élèves ont été informés mercredi soir de la mesure. Tous les enfants sont priés de rester en quarantaine pendant deux semaines, à titre préventif. L'école ne rouvrira donc pas avant les vacances scolaires. "Le principe des bulles n'a pas pu être pleinement respecté et l'élève en question a pu avoir des contacts avec d'autres élèves et des membres du corps enseignant. Le pouvoir organisateur de l'école et le centre PSE, sur avis du médecin référent, ont décidé de fermer l'école fondamentale", a expliqué Pierre Squifflet, directeur général de la Fédération des Centres Médico-Sociaux Libres du Brabant Wallon (PSE). A sa connaissance, aucun autre cas n'était recensé dans les écoles libres de la Jeune Province. La situation au collège de Basse-Wavre illustre, selon lui, la difficulté à faire respecter les mesures de prévention sanitaires au sein des établissements scolaires. "C'est la réalité des écoles qui rend cela complexe, avec notamment la nécessité pour les établissements de maintenir des garderies." Cette décision de fermeture ne concerne pas l'enseignement secondaire du collège. (Belga)

Les parents d'élèves ont été informés mercredi soir de la mesure. Tous les enfants sont priés de rester en quarantaine pendant deux semaines, à titre préventif. L'école ne rouvrira donc pas avant les vacances scolaires. "Le principe des bulles n'a pas pu être pleinement respecté et l'élève en question a pu avoir des contacts avec d'autres élèves et des membres du corps enseignant. Le pouvoir organisateur de l'école et le centre PSE, sur avis du médecin référent, ont décidé de fermer l'école fondamentale", a expliqué Pierre Squifflet, directeur général de la Fédération des Centres Médico-Sociaux Libres du Brabant Wallon (PSE). A sa connaissance, aucun autre cas n'était recensé dans les écoles libres de la Jeune Province. La situation au collège de Basse-Wavre illustre, selon lui, la difficulté à faire respecter les mesures de prévention sanitaires au sein des établissements scolaires. "C'est la réalité des écoles qui rend cela complexe, avec notamment la nécessité pour les établissements de maintenir des garderies." Cette décision de fermeture ne concerne pas l'enseignement secondaire du collège. (Belga)