Le premier échevin spadois a été poussé jeudi, par le conseil communal, à faire un pas de côté à la suite d'une plainte à son encontre, comme le rapporte ce vendredi la Meuse Verviers. D'après le quotidien, il s'agit d'une plainte pour attentat à la pudeur. Ce vendredi, l'échevin spadois a réagi par la voix de son avocat. Dans un communiqué de presse, Me Paul Thomas insiste sur la présomption d'innocence dont doit bénéficier son client qui n'a pas l'intention de démissionner de ses fonctions. "La question doit être posée quant à l'origine de cette demande qui émane du collège communal et non de son propre parti. Il est étonnant de constater la volonté de certains, pourtant tenus par un devoir de discrétion, de rendre aussitôt publiques des discussions intervenues lors du Collège communal extraordinaire de ce 10 juin 2021" indique Me Thomas. "Il doit être par ailleurs précisé que les faits à l'origine de la demande du collège sont formulés dans une plainte déposée à l'encontre de mon client le 28 février 2020", ajoute l'avocat. Le dossier fait l'objet d'une procédure d'information ouverte par le parquet. Le dossier n'a pas été mis à l'instruction de sorte que le docteur Kuo n'a pas été inculpé. Entendu il y plusieurs mois, Wee Min Kuo conteste formellement les faits qui lui sont reprochés et condamne toutes formes de violence faite aux femmes, conclut Me Thomas. (Belga)

Le premier échevin spadois a été poussé jeudi, par le conseil communal, à faire un pas de côté à la suite d'une plainte à son encontre, comme le rapporte ce vendredi la Meuse Verviers. D'après le quotidien, il s'agit d'une plainte pour attentat à la pudeur. Ce vendredi, l'échevin spadois a réagi par la voix de son avocat. Dans un communiqué de presse, Me Paul Thomas insiste sur la présomption d'innocence dont doit bénéficier son client qui n'a pas l'intention de démissionner de ses fonctions. "La question doit être posée quant à l'origine de cette demande qui émane du collège communal et non de son propre parti. Il est étonnant de constater la volonté de certains, pourtant tenus par un devoir de discrétion, de rendre aussitôt publiques des discussions intervenues lors du Collège communal extraordinaire de ce 10 juin 2021" indique Me Thomas. "Il doit être par ailleurs précisé que les faits à l'origine de la demande du collège sont formulés dans une plainte déposée à l'encontre de mon client le 28 février 2020", ajoute l'avocat. Le dossier fait l'objet d'une procédure d'information ouverte par le parquet. Le dossier n'a pas été mis à l'instruction de sorte que le docteur Kuo n'a pas été inculpé. Entendu il y plusieurs mois, Wee Min Kuo conteste formellement les faits qui lui sont reprochés et condamne toutes formes de violence faite aux femmes, conclut Me Thomas. (Belga)