Le retrait d'André Namotte de ses fonctions scabinales n'est pas une surprise. L'ancien député wallon (2001-2004) avait annoncé début 2019 qu'il avait l'intention de se retirer et de laisser la place à d'autres. "Cela fait 15 ans que je suis échevin, il faut savoir se montrer raisonnable", s'est-il justifié. M. Namotte a commencé sa carrière politique au début des années 1980 avec le PSC. Conseiller CPAS de 1983 à 1988, il est devenu par la suite conseiller communal de 1989 à 2006. En 2006, il quitte le cdH pour siéger en tant qu'échevin de la Culture et du Tourisme sous la bannière EPH. Un poste qu'il gardera donc jusqu'à ce 28 février, date à laquelle sa démission sera effective. Son parti doit se réunir prochainement pour lui désigner un remplaçant. André Namotte continuera à siéger en tant que conseiller communal. (Belga)

Le retrait d'André Namotte de ses fonctions scabinales n'est pas une surprise. L'ancien député wallon (2001-2004) avait annoncé début 2019 qu'il avait l'intention de se retirer et de laisser la place à d'autres. "Cela fait 15 ans que je suis échevin, il faut savoir se montrer raisonnable", s'est-il justifié. M. Namotte a commencé sa carrière politique au début des années 1980 avec le PSC. Conseiller CPAS de 1983 à 1988, il est devenu par la suite conseiller communal de 1989 à 2006. En 2006, il quitte le cdH pour siéger en tant qu'échevin de la Culture et du Tourisme sous la bannière EPH. Un poste qu'il gardera donc jusqu'à ce 28 février, date à laquelle sa démission sera effective. Son parti doit se réunir prochainement pour lui désigner un remplaçant. André Namotte continuera à siéger en tant que conseiller communal. (Belga)