"Je ne regrette pas d'avoir travaillé avec la N-VA car ça nous a permis de mettre le communautaire au frigo", a ajouté Charles Michel, actuellement en Suisse dans le cadre du Forum économique mondial de Davos. Ce dernier est par ailleurs revenu sur le bilan économique de la législature. "Nous avons réussi à créer 200.000 emplois dans une période de transformation. On s'oriente de plus en plus vers un marché du travail où il faut s'adapter aux nouveautés technologiques, ce qu'on doit voir comme une opportunité", a-t-il souligné, estimant néanmoins "essentiel d'adapter les conditions de travail pour les travailleurs plus âgés". Quant à la grève générale annoncée par les syndicats le 13 février prochain face à l'impasse des négociations salariales avec les employeurs, "la culture de la grève n'a jamais rien résolu", a estimé le Premier ministre. (Belga)

"Je ne regrette pas d'avoir travaillé avec la N-VA car ça nous a permis de mettre le communautaire au frigo", a ajouté Charles Michel, actuellement en Suisse dans le cadre du Forum économique mondial de Davos. Ce dernier est par ailleurs revenu sur le bilan économique de la législature. "Nous avons réussi à créer 200.000 emplois dans une période de transformation. On s'oriente de plus en plus vers un marché du travail où il faut s'adapter aux nouveautés technologiques, ce qu'on doit voir comme une opportunité", a-t-il souligné, estimant néanmoins "essentiel d'adapter les conditions de travail pour les travailleurs plus âgés". Quant à la grève générale annoncée par les syndicats le 13 février prochain face à l'impasse des négociations salariales avec les employeurs, "la culture de la grève n'a jamais rien résolu", a estimé le Premier ministre. (Belga)