Les congés d'automne (Toussaint) touchent à leur fin ce qui sera synonyme de retour sur les bancs de l'école ou au travail. En conséquence, les voitures seront aussi plus nombreuses sur les routes. Or, pendant les vacances, le changement d'heure est intervenu et les journées ont continué de se raccourcir, ce qui implique désormais un "changement brutal de luminosité aux heures de pointe". En Wallonie, plus de 45% des piétons tués chaque année le sont entre octobre et janvier, mois où la luminosité décroît petit à petit. Pendant cette période, le nombre d'accidents impliquant un piéton augmente également, de près de 50%, avertit l'AWSR. En cause : le manque de visibilité. Pour se préserver, la solution est pourtant simple : se rendre visible par le moyen d'accessoires rétro-réfléchissants. Vêtu de vêtements foncés dans l'obscurité, un piéton ne sera visible qu'à 20 mètres dans les phares de l'automobiliste qui, lui, a besoin de 25 mètres à 50 km/h pour s'arrêter. Sur sol mouillé, la distance de freinage augmente même à près de 40 mètres. Chasuble, brassards, bande adhésive, lampe... permettent d'être visible à 150 mètres, ce qui laisse suffisamment de temps aux voitures pour s'arrêter. Pour inciter à porter de tels accessoires, l'AWSR offre un kit, comprenant des lumières pour vélo ou un brassard réfléchissant. Pour y prétendre, il suffit de remplir un formulaire sur le site de l'agence wallonne avant le 1er décembre. Les kits seront distribués dans la limite des stocks disponibles. "Vite mis, vite enlevé, ce kit peut préserver chaque porteur, sans l'embarrasser", promeut l'AWSR. Jusqu'à la fin de l'hiver, une communication rétro-réfléchissante sera également apposée à l'arrière des véhicules des zones de police wallonnes. Une campagne en ligne sera aussi diffusée tout le mois de novembre. (Belga)

Les congés d'automne (Toussaint) touchent à leur fin ce qui sera synonyme de retour sur les bancs de l'école ou au travail. En conséquence, les voitures seront aussi plus nombreuses sur les routes. Or, pendant les vacances, le changement d'heure est intervenu et les journées ont continué de se raccourcir, ce qui implique désormais un "changement brutal de luminosité aux heures de pointe". En Wallonie, plus de 45% des piétons tués chaque année le sont entre octobre et janvier, mois où la luminosité décroît petit à petit. Pendant cette période, le nombre d'accidents impliquant un piéton augmente également, de près de 50%, avertit l'AWSR. En cause : le manque de visibilité. Pour se préserver, la solution est pourtant simple : se rendre visible par le moyen d'accessoires rétro-réfléchissants. Vêtu de vêtements foncés dans l'obscurité, un piéton ne sera visible qu'à 20 mètres dans les phares de l'automobiliste qui, lui, a besoin de 25 mètres à 50 km/h pour s'arrêter. Sur sol mouillé, la distance de freinage augmente même à près de 40 mètres. Chasuble, brassards, bande adhésive, lampe... permettent d'être visible à 150 mètres, ce qui laisse suffisamment de temps aux voitures pour s'arrêter. Pour inciter à porter de tels accessoires, l'AWSR offre un kit, comprenant des lumières pour vélo ou un brassard réfléchissant. Pour y prétendre, il suffit de remplir un formulaire sur le site de l'agence wallonne avant le 1er décembre. Les kits seront distribués dans la limite des stocks disponibles. "Vite mis, vite enlevé, ce kit peut préserver chaque porteur, sans l'embarrasser", promeut l'AWSR. Jusqu'à la fin de l'hiver, une communication rétro-réfléchissante sera également apposée à l'arrière des véhicules des zones de police wallonnes. Une campagne en ligne sera aussi diffusée tout le mois de novembre. (Belga)