C'est lui qui, en 1996, avait soulevé l'argument de l'impartialité et obtenu le dessaisissement du juge Jean-Marc Connerotte après que ce dernier avait été photographié lors d'un repas "spaghetti" organisé par les familles des victimes. (Belga)