Une vingtaine de véhicules tout terrain équipés d'armes lourdes, des chars et des camions remplis de munitions ont également été détruits lors du bombardement. L'observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) basé à Coventry avait rapporté vendredi une attaque aérienne à l'ouest de la ville de Deir ez-Zor. L'OSDH avait alors fait état d'une septantaine de djihadistes tués. La ville est aux mains des troupes gouvernementales alors que les environs sont toujours contrôlés par les extrémistes. Les troupes syriennes et l'aviation russe tentent depuis des mois de mettre sur pied un corridor de sécurité en direction de Deir ez-Zor depuis la cité antique reconquis de Palmyre. (Belga)

Une vingtaine de véhicules tout terrain équipés d'armes lourdes, des chars et des camions remplis de munitions ont également été détruits lors du bombardement. L'observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) basé à Coventry avait rapporté vendredi une attaque aérienne à l'ouest de la ville de Deir ez-Zor. L'OSDH avait alors fait état d'une septantaine de djihadistes tués. La ville est aux mains des troupes gouvernementales alors que les environs sont toujours contrôlés par les extrémistes. Les troupes syriennes et l'aviation russe tentent depuis des mois de mettre sur pied un corridor de sécurité en direction de Deir ez-Zor depuis la cité antique reconquis de Palmyre. (Belga)