Le masque FFP2, qui avait été imposé en janvier pour assurer une meilleure protection contre les variants, ne sera par ailleurs plus obligatoire. Il faudra cependant garder un masque classique dans les transports et lieux fermés. "La situation est très, très bonne. Mieux, bien mieux que ce qui était attendu", s'est réjoui le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse à Vienne, tout en appelant à continuer à faire preuve de prudence. Outre la possibilité de danser à nouveau dans les discothèques, le couvre-feu sera aboli et les événements culturels et sportifs pourront reprendre devant des salles en jauge pleine. Le public devra toutefois toujours présenter une preuve de vaccination ("geimpft"), de test négatif ("getestet") ou d'anticorps ("genesen"), selon la règle dite "des 3G". Près de la moitié de la population de 8,9 millions d'habitants a reçu à ce jour au moins une dose de vaccin, tandis qu'un quart est totalement vaccinée. Sous l'effet de la campagne d'immunisation, combinée à une massive politique de tests, l'Autriche a vu tomber le nombre de nouveaux cas quotidiens à moins de 200, contre plusieurs milliers en avril. Depuis l'émergence de la pandémie, plus de 10.600 décès ont été recensés dans ce pays alpin qui a subi plusieurs confinements. (Belga)

Le masque FFP2, qui avait été imposé en janvier pour assurer une meilleure protection contre les variants, ne sera par ailleurs plus obligatoire. Il faudra cependant garder un masque classique dans les transports et lieux fermés. "La situation est très, très bonne. Mieux, bien mieux que ce qui était attendu", s'est réjoui le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse à Vienne, tout en appelant à continuer à faire preuve de prudence. Outre la possibilité de danser à nouveau dans les discothèques, le couvre-feu sera aboli et les événements culturels et sportifs pourront reprendre devant des salles en jauge pleine. Le public devra toutefois toujours présenter une preuve de vaccination ("geimpft"), de test négatif ("getestet") ou d'anticorps ("genesen"), selon la règle dite "des 3G". Près de la moitié de la population de 8,9 millions d'habitants a reçu à ce jour au moins une dose de vaccin, tandis qu'un quart est totalement vaccinée. Sous l'effet de la campagne d'immunisation, combinée à une massive politique de tests, l'Autriche a vu tomber le nombre de nouveaux cas quotidiens à moins de 200, contre plusieurs milliers en avril. Depuis l'émergence de la pandémie, plus de 10.600 décès ont été recensés dans ce pays alpin qui a subi plusieurs confinements. (Belga)