Créé en 1992, l'Eurocorps est un corps d'armée unique en son genre regroupant un millier de militaires issus de cinq pays membres, dits "nations-cadres" (France, Allemagne, Espagne, Belgique et Luxembourg) et de plusieurs nations associées (Grèce, Turquie, Italie, Roumanie, Pologne, et donc à présent Autriche). Ce corps, dont la mission est de diriger et coordonner des opérations multinationales de grande ampleur, peut commander jusqu'à 60.000 militaires des forces terrestres. Il est installé à Strasbourg (nord-est de la France), ville symbole de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne, où un officier supérieur autrichien sera déployé d'ici la fin de l'été. Un officier belge, le lieutenant-général Peter Devogelaere, deviendra le 2 septembre prochain le nouveau commandant de l'Eurocorps, au sein de son quartier-général installé à Strasbourg, en vertu d'une rotation biennale entre les quatre principaux pays contributeurs à cette unité. Il succèdera à un Français, le général de corps d'armée Laurent Kolodziej. (Belga)

Créé en 1992, l'Eurocorps est un corps d'armée unique en son genre regroupant un millier de militaires issus de cinq pays membres, dits "nations-cadres" (France, Allemagne, Espagne, Belgique et Luxembourg) et de plusieurs nations associées (Grèce, Turquie, Italie, Roumanie, Pologne, et donc à présent Autriche). Ce corps, dont la mission est de diriger et coordonner des opérations multinationales de grande ampleur, peut commander jusqu'à 60.000 militaires des forces terrestres. Il est installé à Strasbourg (nord-est de la France), ville symbole de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne, où un officier supérieur autrichien sera déployé d'ici la fin de l'été. Un officier belge, le lieutenant-général Peter Devogelaere, deviendra le 2 septembre prochain le nouveau commandant de l'Eurocorps, au sein de son quartier-général installé à Strasbourg, en vertu d'une rotation biennale entre les quatre principaux pays contributeurs à cette unité. Il succèdera à un Français, le général de corps d'armée Laurent Kolodziej. (Belga)