L'appareil transportant Brahim Aouissaoui, un Tunisien grièvement blessé lors de son interpellation et également testé positif au coronavirus, était entouré sur le tarmac par plusieurs fourgons de gendarmes, a pu voir ce journaliste. Selon des sources aéroportuaires, l'avion, à bord duquel ont pris place des policiers du Raid, doit atterrir au Bourget (Seine-Saint-Denis) vers 15H30. L'assaillant présumé doit ensuite être hospitalisé à Paris selon une source proche du dossier. (Belga)

L'appareil transportant Brahim Aouissaoui, un Tunisien grièvement blessé lors de son interpellation et également testé positif au coronavirus, était entouré sur le tarmac par plusieurs fourgons de gendarmes, a pu voir ce journaliste. Selon des sources aéroportuaires, l'avion, à bord duquel ont pris place des policiers du Raid, doit atterrir au Bourget (Seine-Saint-Denis) vers 15H30. L'assaillant présumé doit ensuite être hospitalisé à Paris selon une source proche du dossier. (Belga)