Les tarifs de l'eau augmenteront de 15% en 2022 avec des mécanismes de correction visant les publics précarisés. Une indexation est prévue pour les années suivantes de la période tarifaire (jusque fin 2026). Les coûts supplémentaires générés par l'inflation actuelle ne seront répercutés qu'à partir de 2023. L'augmentation est la même pour les ménages/clients domestiques (sauf pour les ménages précarisés qui bénéficieront d'une diminution de leur facture) que pour les clients non-domestiques (professionnels et entreprises). Vivaqua avait justifié sa demande d'augmentation de 15% en 2022 en raison du fait que seules deux indexations avaient eu lieu depuis 2014 : une en 2020 et l'autre en 2021. Les recettes de l'entreprise ne couvrent pas ses coûts. Ainsi, en 2020 la dette bancaire de Vivaqua représentait un montant global de 877 millions d'euros. L'augmentation de 15% correspond au rattrapage des indexations non-obtenues de 2014 à 2019. Une série de mesures visant à protéger les ménages précarisés entreront en même temps en vigueur au 1er janvier. Tout d'abord, le gouvernement bruxellois prévoit une intervention sociale qui devrait bénéficier à plus d'un quart des ménages bruxellois qui éprouvent des difficultés à payer leur facture d'eau. Pour ces ménages la facture d'eau diminuera donc en 2022 par rapport aux tarifs actuellement en vigueur, assure Vivaqua. En outre, la tarification progressive sera supprimée. Cela permettra de corriger un effet pervers pour les ménages précarisés, dont la consommation d'eau est souvent élevée en raison notamment d'appareils électroménagers d'ancienne génération, de fuites etc, justifie Vivaqua. (Belga)

Les tarifs de l'eau augmenteront de 15% en 2022 avec des mécanismes de correction visant les publics précarisés. Une indexation est prévue pour les années suivantes de la période tarifaire (jusque fin 2026). Les coûts supplémentaires générés par l'inflation actuelle ne seront répercutés qu'à partir de 2023. L'augmentation est la même pour les ménages/clients domestiques (sauf pour les ménages précarisés qui bénéficieront d'une diminution de leur facture) que pour les clients non-domestiques (professionnels et entreprises). Vivaqua avait justifié sa demande d'augmentation de 15% en 2022 en raison du fait que seules deux indexations avaient eu lieu depuis 2014 : une en 2020 et l'autre en 2021. Les recettes de l'entreprise ne couvrent pas ses coûts. Ainsi, en 2020 la dette bancaire de Vivaqua représentait un montant global de 877 millions d'euros. L'augmentation de 15% correspond au rattrapage des indexations non-obtenues de 2014 à 2019. Une série de mesures visant à protéger les ménages précarisés entreront en même temps en vigueur au 1er janvier. Tout d'abord, le gouvernement bruxellois prévoit une intervention sociale qui devrait bénéficier à plus d'un quart des ménages bruxellois qui éprouvent des difficultés à payer leur facture d'eau. Pour ces ménages la facture d'eau diminuera donc en 2022 par rapport aux tarifs actuellement en vigueur, assure Vivaqua. En outre, la tarification progressive sera supprimée. Cela permettra de corriger un effet pervers pour les ménages précarisés, dont la consommation d'eau est souvent élevée en raison notamment d'appareils électroménagers d'ancienne génération, de fuites etc, justifie Vivaqua. (Belga)