"Les pesticides sont partout. Dans l'eau de pluie qui arrose nos jardins, l'air que nous respirons, le nectar des fleurs que butinent les abeilles ou les fruits", a rappelé l'association. "Pourtant, de nombreuses études démontrent les ravages qu'ils causent sur notre biodiversité et notre santé." "Il existe bien des réglementations visant à réduire l'utilisation des pesticides chimiques de synthèse, mais elles sont insuffisantes et inefficaces, voire contre-productives", a-t-elle ajouté. "Et pour cause, elles ne touchent pas aux pratiques agricoles." Voulant limiter l'usage global de pesticides et en particulier encourager l'agriculture biologique, qui ne représenterait que 10% de la surface agricole, Nature & Progrès lance donc appel au soulèvement au travers d'une vaste campagne. Plusieurs moyens sont mis à disposition afin de mobiliser : signer l'appel, acheter un autocollant qui permettra de financer la campagne, ou encore faire un don. L'association invite aussi tout un chacun à parler de l'action autour de lui, à agir à son niveau, voire à organiser une activité en collaboration avec ses antennes locales. Toutes les informations sont sur la plateforme www.waloniesanspesticides.com. (Belga)