La cérémonie s'est déroulée dans le cadre prestigieux de la Ferme du Banneway à Sprimont (Liège). "Nous avons offert 16 chiens d'assistance de quatre type différents, adaptés aux besoins des personnes à mobilité réduite, épileptiques, diabétiques ou pour les enfants atteints de maladie orpheline", a exposé l'ASBL. Parmi les chiens formés cette année, l'un d'entre eux est capable de détecter lorsque son partenaire souffre d'hypoglycémie. "ID est le premier chien pour personne diabétique à avoir été formé grâce, entre autres, au service de diabétologie de l'Université de Liège", a précisé la directrice Vanessa Wey. La ministre Christie Morreale, qui suit l'association depuis des années, a accueilli dans sa famille un chien nommé Kama, qui a donné son nom à un décret visant à autoriser l'accès des chiens d'assistance à tous les lieux accessibles au public. La ministre l'emmenait partout. Au Parlement, mais aussi dans le train, le bus, les manifestations... "Le chien d'assistance abaisse les barrières et facilite le contact avec la personne. Il incarne un lien de sociabilisation important et permet une meilleure cohésion avec les citoyens", a-t-elle expliqué. Lors de la cérémonie, le Prince Laurent a pris la parole et souhaité bon vent à l'ASBL. "Il est important de pouvoir donner une partie de son temps. Quand j'entends parler de handicap, je me pose toujours la question de savoir par rapport à quoi et par rapport à qui. Les gens dits normaux ont plus de handicap que ceux qui sont prétendument handicapés", a ajouté le Prince. (Belga)

La cérémonie s'est déroulée dans le cadre prestigieux de la Ferme du Banneway à Sprimont (Liège). "Nous avons offert 16 chiens d'assistance de quatre type différents, adaptés aux besoins des personnes à mobilité réduite, épileptiques, diabétiques ou pour les enfants atteints de maladie orpheline", a exposé l'ASBL. Parmi les chiens formés cette année, l'un d'entre eux est capable de détecter lorsque son partenaire souffre d'hypoglycémie. "ID est le premier chien pour personne diabétique à avoir été formé grâce, entre autres, au service de diabétologie de l'Université de Liège", a précisé la directrice Vanessa Wey. La ministre Christie Morreale, qui suit l'association depuis des années, a accueilli dans sa famille un chien nommé Kama, qui a donné son nom à un décret visant à autoriser l'accès des chiens d'assistance à tous les lieux accessibles au public. La ministre l'emmenait partout. Au Parlement, mais aussi dans le train, le bus, les manifestations... "Le chien d'assistance abaisse les barrières et facilite le contact avec la personne. Il incarne un lien de sociabilisation important et permet une meilleure cohésion avec les citoyens", a-t-elle expliqué. Lors de la cérémonie, le Prince Laurent a pris la parole et souhaité bon vent à l'ASBL. "Il est important de pouvoir donner une partie de son temps. Quand j'entends parler de handicap, je me pose toujours la question de savoir par rapport à quoi et par rapport à qui. Les gens dits normaux ont plus de handicap que ceux qui sont prétendument handicapés", a ajouté le Prince. (Belga)