"En Belgique, le VIH continue de toucher de manière disproportionnée les hommes gays et bisexuels (aussi appelés HSH, pour hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes). Ceux-ci représentaient encore près de la moitié des nouvelles contaminations en 2019", rappelle l'association. Organisés tous les jours de la semaine du 22 novembre, à Bruxelles et en Wallonie, les dépistages réalisés avec seulement une goutte de sang sont gratuits, anonymes et à résultat immédiat. L'ASBL propose en outre "de prendre le temps de discuter de prévention, de santé sexuelle, sans jugement et en toute confidentialité". (Belga)

"En Belgique, le VIH continue de toucher de manière disproportionnée les hommes gays et bisexuels (aussi appelés HSH, pour hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes). Ceux-ci représentaient encore près de la moitié des nouvelles contaminations en 2019", rappelle l'association. Organisés tous les jours de la semaine du 22 novembre, à Bruxelles et en Wallonie, les dépistages réalisés avec seulement une goutte de sang sont gratuits, anonymes et à résultat immédiat. L'ASBL propose en outre "de prendre le temps de discuter de prévention, de santé sexuelle, sans jugement et en toute confidentialité". (Belga)