"L'accroissement de l'arriéré (des appels contre les jugements du tribunal correctionnel, NDLR) s'est poursuivi au cours de l'année 2019. On dénombre 154 et 112 affaires, respectivement en français et en néerlandais, de plus dans la colonne des 'entrées' que dans celle des 'sorties'", a déclaré Johan Delmulle. Le procureur a salué toutefois la création, début 2020, d'une nouvelle chambre correctionnelle francophone au sein de la cour d'appel. "Je remercie vivement Madame la Première présidente d'avoir réalisé cette mesure indispensable. Nous pourrons en apprécier les effets l'an prochain. Il restera à augmenter le nombre d'audiences des chambres traitant les affaires en néerlandais", a-t-il affirmé. Johan Delmulle a également mentionné d'autres chiffres inquiétants. Ils concernent les parquets de la jeunesse. "Le nombre d'affaires relatives à des mineurs en danger enregistrées entre 2014 et 2019 a augmenté de 41%. L'an dernier, les parquets de la jeunesse ont enregistré plus de 23.000 affaires de mineurs en danger. L'augmentation est plus marquée encore au parquet de Louvain, qui enregistre une augmentation de 55% en 5 ans", a-t-il relevé. Par ailleurs, le nombre d'infractions traitées par ces parquets a augmenté de 17% lors de ces cinq dernières années. D'autres données évoquent néanmoins une évolution positive, notamment en ce qui concerne la cour d'assises et les parquets de première instance. (Belga)

"L'accroissement de l'arriéré (des appels contre les jugements du tribunal correctionnel, NDLR) s'est poursuivi au cours de l'année 2019. On dénombre 154 et 112 affaires, respectivement en français et en néerlandais, de plus dans la colonne des 'entrées' que dans celle des 'sorties'", a déclaré Johan Delmulle. Le procureur a salué toutefois la création, début 2020, d'une nouvelle chambre correctionnelle francophone au sein de la cour d'appel. "Je remercie vivement Madame la Première présidente d'avoir réalisé cette mesure indispensable. Nous pourrons en apprécier les effets l'an prochain. Il restera à augmenter le nombre d'audiences des chambres traitant les affaires en néerlandais", a-t-il affirmé. Johan Delmulle a également mentionné d'autres chiffres inquiétants. Ils concernent les parquets de la jeunesse. "Le nombre d'affaires relatives à des mineurs en danger enregistrées entre 2014 et 2019 a augmenté de 41%. L'an dernier, les parquets de la jeunesse ont enregistré plus de 23.000 affaires de mineurs en danger. L'augmentation est plus marquée encore au parquet de Louvain, qui enregistre une augmentation de 55% en 5 ans", a-t-il relevé. Par ailleurs, le nombre d'infractions traitées par ces parquets a augmenté de 17% lors de ces cinq dernières années. D'autres données évoquent néanmoins une évolution positive, notamment en ce qui concerne la cour d'assises et les parquets de première instance. (Belga)