Son porte-parole a précisé que les premier et troisième missiles, lancés à une demi-heure d'intervalle, ont échoué en vol. Le deuxième missile, projeté à 6h37 heure locale (00h07 en Belgique), "semble avoir explosé presqu'immédiatement", ajoute-t-il, selon une déclaration du commandement du Pacifique. Aucun des missiles tirés depuis Kittaeryong n'a présenté de menace pour les Etats-Unis ou le territoire américain de Guam, dans le Pacifique, précisent les autorités américaines. Ces tests ont eu lieu en pleines man?uvres militaires entre forces américaines et sud-coréennes. Séoul et Washington ont en effet entamé lundi leurs annuels exercices militaires conjoints ("Ulchi Freedom Guardian") dans la région, des man?uvres défensives préventives rassemblant des milliers de militaires mais considérées comme une provocation inacceptable et invasive par le régime de Pyongyang. Les man?uvres, essentiellement des simulations, doivent durer deux semaines. Le régime de Kim Jong-Un a procédé en juillet à deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux. Le leader communiste a aussi récemment menacé de tirer une salve de missiles à proximité du territoire de Guam. (Belga)

Son porte-parole a précisé que les premier et troisième missiles, lancés à une demi-heure d'intervalle, ont échoué en vol. Le deuxième missile, projeté à 6h37 heure locale (00h07 en Belgique), "semble avoir explosé presqu'immédiatement", ajoute-t-il, selon une déclaration du commandement du Pacifique. Aucun des missiles tirés depuis Kittaeryong n'a présenté de menace pour les Etats-Unis ou le territoire américain de Guam, dans le Pacifique, précisent les autorités américaines. Ces tests ont eu lieu en pleines man?uvres militaires entre forces américaines et sud-coréennes. Séoul et Washington ont en effet entamé lundi leurs annuels exercices militaires conjoints ("Ulchi Freedom Guardian") dans la région, des man?uvres défensives préventives rassemblant des milliers de militaires mais considérées comme une provocation inacceptable et invasive par le régime de Pyongyang. Les man?uvres, essentiellement des simulations, doivent durer deux semaines. Le régime de Kim Jong-Un a procédé en juillet à deux tirs réussis de missiles balistiques intercontinentaux. Le leader communiste a aussi récemment menacé de tirer une salve de missiles à proximité du territoire de Guam. (Belga)