La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, avait demandé au ministre de la Défense Pieter De Crem de reprendre cette tâche attribuée initialement à la police fédérale, mais le ministre, et surtout les syndicats de l'armée, ne l'entendent pas de cette oreille, écrivent jeudi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Le détachement de la police fédérale destiné à assurer la surveillance des habitations royales doit assumer de plus en plus de tâches avec de moins en moins de personnel, indique-t-on.

Des discussions seraient en cours entre la police et la défense pour assurer cette surveillance, mais "ces négociations n'ont pas encore abouti à un accord", indique-t-on dans l'entourage proche des deux ministres.

La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, avait demandé au ministre de la Défense Pieter De Crem de reprendre cette tâche attribuée initialement à la police fédérale, mais le ministre, et surtout les syndicats de l'armée, ne l'entendent pas de cette oreille, écrivent jeudi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Le détachement de la police fédérale destiné à assurer la surveillance des habitations royales doit assumer de plus en plus de tâches avec de moins en moins de personnel, indique-t-on. Des discussions seraient en cours entre la police et la défense pour assurer cette surveillance, mais "ces négociations n'ont pas encore abouti à un accord", indique-t-on dans l'entourage proche des deux ministres.