Les riverains vivant dans un périmètre de 350 mètres ont été priés de quitter la zone durant l'opération de déminage. Un tronçon de la N9 a également été temporairement fermé à la circulation. Les deux bombes ont été détectées lors de travaux de reconnaissance, qui se poursuivront les prochaines semaines. "En raison de l'histoire du site, il est en effet possible que d'autres explosifs y soient toujours enfouis", a expliqué la commune de Maldegem. (Belga)