C'est le cas dans un hôpital de Soignies en Wallonie, mais aussi à l'hôpital universitaire d'Anvers et dans une résidence de soins à Zulte, au nord du pays. La Défense s'apprête à recevoir d'autres demandes de soutien, confirme le cabinet de la ministre Ludivine Dedonder (PS). L'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek se tient en outre prêt à déclencher une mesure de prise en charge de tous les patients grands brûlés du pays, de sorte à pouvoir libérer davantage de lits dans les hôpitaux pour les patients traités pour le Covid-19. Selon une évaluation précédente de la Défense, lors de la dernière vague épidémique, il y avait par moment plus de 500 militaires en poste pour assister à la lutte contre le virus. (Belga)

C'est le cas dans un hôpital de Soignies en Wallonie, mais aussi à l'hôpital universitaire d'Anvers et dans une résidence de soins à Zulte, au nord du pays. La Défense s'apprête à recevoir d'autres demandes de soutien, confirme le cabinet de la ministre Ludivine Dedonder (PS). L'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek se tient en outre prêt à déclencher une mesure de prise en charge de tous les patients grands brûlés du pays, de sorte à pouvoir libérer davantage de lits dans les hôpitaux pour les patients traités pour le Covid-19. Selon une évaluation précédente de la Défense, lors de la dernière vague épidémique, il y avait par moment plus de 500 militaires en poste pour assister à la lutte contre le virus. (Belga)