La marque collective "100% Belgische Wijn" (Vin 100% belge) a été mise sur pied et est gérée par l'asbl "Belgische Wijnbouwers". "Cependant, les vignerons wallons n'ont pas vraiment été associés à la démarche. L'Association des vignerons de Wallonie devrait en apprendre davantage lors de la rencontre annuelle entre les deux associations qui aura lieu début décembre", a commenté M. Collin (cdH), interrogé en commission du parlement wallon par les députés André-Pierre Puget (indépendant) et Yves Evrard (MR). La lecture du cahier des charges de cette appellation privée soulève quelques interrogations chez le ministre Collin: les viticulteurs qui voudront en bénéficier devront-ils être membres de l'asbl flamande, quelle commission d'agrément reconnaîtra les vins, est-ce que les viticulteurs qui ne présentent pas leurs vins à une quelconque reconnaissance seront exclus de l'appellation, quid des achats éventuels de raisins à un autre viticulteur belge pour compléter sa production certaines années, exclura-t-on certaines opérations - comme le dégorgeage des vins mousseux - qui sont effectuées par certains à l'étranger, faute de moyens ? (Belga)

La marque collective "100% Belgische Wijn" (Vin 100% belge) a été mise sur pied et est gérée par l'asbl "Belgische Wijnbouwers". "Cependant, les vignerons wallons n'ont pas vraiment été associés à la démarche. L'Association des vignerons de Wallonie devrait en apprendre davantage lors de la rencontre annuelle entre les deux associations qui aura lieu début décembre", a commenté M. Collin (cdH), interrogé en commission du parlement wallon par les députés André-Pierre Puget (indépendant) et Yves Evrard (MR). La lecture du cahier des charges de cette appellation privée soulève quelques interrogations chez le ministre Collin: les viticulteurs qui voudront en bénéficier devront-ils être membres de l'asbl flamande, quelle commission d'agrément reconnaîtra les vins, est-ce que les viticulteurs qui ne présentent pas leurs vins à une quelconque reconnaissance seront exclus de l'appellation, quid des achats éventuels de raisins à un autre viticulteur belge pour compléter sa production certaines années, exclura-t-on certaines opérations - comme le dégorgeage des vins mousseux - qui sont effectuées par certains à l'étranger, faute de moyens ? (Belga)