Le gestionnaire de réseau de distribution de gaz Fluvius a été reconnu coupable en avril dernier d'homicide involontaire et coups et blessures involontaires, mais a bénéficié d'une suspension du prononcé. Il a toutefois été condamné à verser 1,9 million d'euros de dédommagements aux parties civiles. Fluvius a fait appel de ce verdict. En première instance, les juges ont estimé que l'entreprise a manqué à son devoir de sécurité et de contrôle. Le patron et le directeur des opérations du réseau ont, eux, été acquittés, aucune faute de leur part n'ayant pu être démontrée. Le 3 septembre 2019, peu après midi, une explosion avait détruit trois habitations du Ridderveld et coûté la vie à Louise D'hertefelt, âgée de 86 ans. Trois autres personnes avaient été grièvement blessées et un même nombre d'habitations fortement endommagées. De nombreux dégâts matériels avaient également été relevés dans les environs. L'expert qui a enquêté sur la cause de l'explosion est arrivé à la conclusion qu'il y avait un problème de connexion du gaz au niveau du sous-sol du n°11 du Ridderveld, celle-ci ne respectant pas la profondeur réglementaire. (Belga)

Le gestionnaire de réseau de distribution de gaz Fluvius a été reconnu coupable en avril dernier d'homicide involontaire et coups et blessures involontaires, mais a bénéficié d'une suspension du prononcé. Il a toutefois été condamné à verser 1,9 million d'euros de dédommagements aux parties civiles. Fluvius a fait appel de ce verdict. En première instance, les juges ont estimé que l'entreprise a manqué à son devoir de sécurité et de contrôle. Le patron et le directeur des opérations du réseau ont, eux, été acquittés, aucune faute de leur part n'ayant pu être démontrée. Le 3 septembre 2019, peu après midi, une explosion avait détruit trois habitations du Ridderveld et coûté la vie à Louise D'hertefelt, âgée de 86 ans. Trois autres personnes avaient été grièvement blessées et un même nombre d'habitations fortement endommagées. De nombreux dégâts matériels avaient également été relevés dans les environs. L'expert qui a enquêté sur la cause de l'explosion est arrivé à la conclusion qu'il y avait un problème de connexion du gaz au niveau du sous-sol du n°11 du Ridderveld, celle-ci ne respectant pas la profondeur réglementaire. (Belga)