Tous les membres du Mouvement réformateur en ordre de cotisation pourront voter par correspondance à partir du 21 octobre. L'élection se déroule sous le contrôle d'un huissier de justice. Le dépouillement aura lieu le 12 novembre. Jusqu'ici, seul le ministre fédéral Denis Ducarme a formellement annoncé dans la presse qu'il serait candidat. D'autres candidatures sont pressenties. Le nom du conseiller communal de Mons Georges-Louis Bouchez, délégué général du MR, est régulièrement cité. Plusieurs personnalités appellent également à faire émerger un "projet progressiste". Le président actuel, Charles Michel, restera en fonction jusqu'à la désignation de son successeur. La gestion quotidienne du parti sera toutefois assurée par le Bureau en lien avec les chefs de file du MR dans les différents gouvernements. M. Michel prendra le 1er décembre la présidence du Conseil européen. (Belga)