Après le retrait de la course de la Française Nathalie Loiseau, M. Ciolos - parfois surnommé le "Macron roumain" - apparaît comme le principal candidat à la succession de Guy Verhofstadt, qui pour sa part ambitionnerait la présidence du Parlement. "Renouveler l'Europe", qui allie l'ALDE de l'ancien Premier ministre belge à la liste Renaissance du mouvement En Marche du président français Emmanuel Macron ainsi qu'aux Roumains de l'USR, constitue désormais la 3e force politique du Parlement européen derrière le PPE (droite, centre-droite) et le S&D (socialistes et sociaux-démocrates). Avec ces deux derniers et les Verts-ALE, le quatuor tente de former une coalition pro-européenne pour les cinq années à venir. Outre M. Ciolos, la Néerlandaise Sophie in 't Veld (D66) et le Suédois Fredrick Federley (Centerpartiet) seraient aussi en lice pour présider le nouveau groupe RE. (Belga)