Après le retrait de la course de la Française Nathalie Loiseau, M. Ciolos - parfois surnommé le "Macron roumain" - apparaît comme le principal candidat à la succession de Guy Verhofstadt, qui pour sa part ambitionnerait la présidence du Parlement. "Renouveler l'Europe", qui allie l'ALDE de l'ancien Premier ministre belge à la liste Renaissance du mouvement En Marche du président français Emmanuel Macron ainsi qu'aux Roumains de l'USR, constitue désormais la 3e force politique du Parlement européen derrière le PPE (droite, centre-droite) et le S&D (socialistes et sociaux-démocrates). Avec ces deux derniers et les Verts-ALE, le quatuor tente de former une coalition pro-européenne pour les cinq années à venir. Outre M. Ciolos, la Néerlandaise Sophie in 't Veld (D66) et le Suédois Fredrick Federley (Centerpartiet) seraient aussi en lice pour présider le nouveau groupe RE. (Belga)

Après le retrait de la course de la Française Nathalie Loiseau, M. Ciolos - parfois surnommé le "Macron roumain" - apparaît comme le principal candidat à la succession de Guy Verhofstadt, qui pour sa part ambitionnerait la présidence du Parlement. "Renouveler l'Europe", qui allie l'ALDE de l'ancien Premier ministre belge à la liste Renaissance du mouvement En Marche du président français Emmanuel Macron ainsi qu'aux Roumains de l'USR, constitue désormais la 3e force politique du Parlement européen derrière le PPE (droite, centre-droite) et le S&D (socialistes et sociaux-démocrates). Avec ces deux derniers et les Verts-ALE, le quatuor tente de former une coalition pro-européenne pour les cinq années à venir. Outre M. Ciolos, la Néerlandaise Sophie in 't Veld (D66) et le Suédois Fredrick Federley (Centerpartiet) seraient aussi en lice pour présider le nouveau groupe RE. (Belga)