12/09/18 à 10:23 - Mise à jour à 10:31

L'ambition européenne et internationale de Molenbeek

Le manque de vision européenne dans les programmes politiques des candidats aux élections locales du mois prochain est flagrant. Pourtant, nombre de décisions prises au niveau européen, nombre d'opportunités aussi, ont une application locale directe, y compris en matière de financement.

L'ambition européenne et internationale de Molenbeek

Molenbeek, son canal © Philippe Cornet

L'on cite ici à titre d'exemple "Europe créative", le programme "de l'Union européenne (UE) pour la culture et les médias pour la période 2014-2020. Certes, les mécanismes européens n'ont jamais eu la réputation d'être faciles à comprendre et "Bruxelles nous impose" est une métonymie utilisée à dessein par nombre de populistes et des extrémistes - de gauche et de droite - dans leur lutte commune contre la démocratie, à travers le continent. Surtout quand ça les arrange, c'est-à-dire quand ils doivent justifier auprès de leurs électeurs des mesures qui vont à l'encontre de leur agenda politique.

Que la commune représente le niveau de pouvoir le plus proche des préoccupations du citoyen est déjà un lieu commun. Sécurité, propreté, enseignement, logement, etc. sont tout autant de sujets qui occupent les habitants et Molenbeek n'en fait pas exception. Construire l'Europe à partir de réalités qui sont avant tout locales est dès lors un impératif. Créer des ponts entre le niveau européen et le niveau local semble une priorité, surtout dans une commune qui a été présentée dans les médias du monde entier, après les attentats terroristes, comme une enclave abandonnée à son propre destin. Dans l'optique de bon nombre de populistes et extrémistes, il fallait presque installer des check points à l'entrée et surtout à la sortie de cette commune.

La pertinence du développement de la démocratie locale, ces dernières années, a vu émerger à Molenbeek des nouvelles réalités et une évolution sociale différente. La commune est devenue ces dernières années l'espace local de la recherche du consensus, au service du citoyen. Au lieu d'un communautarisme clientéliste entretenu à bon escient comme fonds de commerce électoral. Mais bon, c'est surtout à partir des leçons du passé il faut surtout construire son avenir et celui de Molenbeek est résolument en Europe.

Un tel projet au niveau communal s'avère surtout inédit au regard des stratégies politiques consacrées en général à l'UE, trop souvent perçues (à tort ou à raison) par le citoyen comme stratosphériques et n'empruntant que rarement le chemin du local et de la proximité. Pourtant, nombreuses villes et communes émergent comme des vecteurs territoriaux de plus en plus autonomes, de plus en plus intégrés. L'émergence des réseaux européens des acteurs locaux est une réalité. Molenbeek doit ainsi renforcer son ambition européenne, eu égard de la diversité de sa population, avec des ressortissants issus de nombreux pays européens, de France comme de Roumanie, de Pologne ou d'autres pays notamment de l'Est mais pas seulement. Voire même des Belges de toute origine qui cherchent des opportunités ailleurs. Il ne s'agit guère d'une optique communautaire, mais d'une profonde compréhension du fait que la transformation de la commune n'opère pas dans un vide social, mais elle s'adapte localement, en fonction d'enjeux et des réalités propres à son territoire.

La commune porte dans son ADN social une variété qui lui est propre et qui l'enrichit. Elle porte aussi l'aspiration de renforcer sa place dans le paysage européen, dans un système démocratique construit par le bas. L'intégration européenne de Molenbeek se fera seulement à partir de l'Humain, comme principal moteur de la vocation européenne de cette commune.

L'avantage de cette approche est double. D'une part, elle permet à la commune de consolider les contacts avec des villes et communes de l'UE se confrontant à des défis similaires, afin d'identifier ensemble des solutions, bénéfiques à tous ses habitants, sans différenciation aucune. D'autre part, elle contribue activement à la légitimation de l'UE, par un processus local d'appropriation des politiques communautaires.

Concrètement, comme une priorité politique pour les années à venir, la mise sur pied de projets visant à renforcer l'image de la commune et soutenir son rayonnement serait un premier pas vers une internationalisation plus intégrée de Molenbeek. La portée de ses actions sera concrète, ambitionnant entre autres :

  • l'animation et l'orientation de projets à dimension européenne portées par diverses entités (entreprises locales, opérateurs culturels, organisations sociales, etc).
  • d'établir des relations avec des réseaux européens, pour une vraie vocation interculturelle
  • continuation et renforcement de projets jumelage avec des villes et de communes d'Europe.
  • Renforcement de la cohésion et l'inclusion sociale de Molenbeekois sur la scène européenne

Molenbeek doit retrouver sa place au niveau européen, et ceci n'est possible sans renoncer aux clivages politiques habituels, aux actions d'infantilisation de la population, juste pour mieux la maitriser et la diriger. Pendant plus de 20 ans, la population a été conditionnée pour s'autodéfinir comme victime, pour ne pas lui donner les clefs de sa propre réussite. Trop d'autonomie l'aurait éloignée d'un pouvoir local pseudo paternaliste dont le but unique est de s'assurer une masse critique dépendante.

Le nouveau projet tient au contraire compte que l'Europe n'arrive jamais sur un terrain vague. Elle doit rencontrer un sol propice au niveau local et contribuer à la pacification de la société, loin de logiques de classe et de confrontation dans laquelle certains partis la poussent volontairement, pour nourrir leurs schémas politiques principalement basés sur la dissension sociale. Le projet politique de la majorité prend en considération les réalités sociales, économiques et démographiques de la commune.

Pour conclure, l'intégration européenne doit mobiliser collectivement autour d'une image valorisée de la commune. C'est uniquement les Molenbeekois qui peuvent apporter ainsi leur contribution à cet effort conjoint et fédérateur de reconnaissance de l'exemplarité locale, pour un nouveau positionnement sur la scène internationale, loin de stigmates et stéréotypes.

Daniela Livia Bîciu

Citoyenne et candidate aux élections communales à Molenbeek

Nos partenaires