"Le chiffres sont encore élevés, beaucoup trop élevés" mais "les mesures rigoureuses sont efficaces et nous sommes sur le bon chemin", a déclaré lors d'une conférence de presse Lothar Wieler, président de l'institut de veille sanitaire Robert-Koch (RKI). Relativement épargnée lors de la première vague de Covid-19, l'Allemagne fait face à une forte hausse des infections depuis plusieurs semaines. Les bars, restaurants, lieux culturels et de loisirs doivent rester fermés jusqu'à fin novembre, les hôtels sont interdits aux touristes et la population a été invitée à restreindre drastiquement ses contacts. "Les chiffres se sont stabilisés à un niveau élevé" et "nous constatons un plateau" dans le niveau des nouvelles infections, a relevé M. Wieler, prévenant qu'il était toutefois un peu tôt pour dire s'il s'agissait d'un "retournement de tendance". Le président du RKI a toutefois souligné que ces évolutions incitaient à "l'optimisme". "Je suis optimiste et veux croire que lorsque nous nous retrouverons ici la semaine prochaine, les chiffres seront à la baisse. Je ne peux toutefois pas le promettre", a-t-il précisé. Face à une situation encore "très sérieuse", il a invité les Allemands à ne pas se relâcher. "Il est possible que certains hôpitaux arrivent à leurs limites et que des patients ne puissent plus partout être pris en charge de façon optimale", a-t-il dit. L'Allemagne comptait jeudi 855.916 cas de Covid-19, en hausse de 22.609 cas en 24h et la pandémie y a fait 13.370 morts. Angela Merkel et les 16 chefs de gouvernements régionaux se retrouveront le 25 novembre pour prendre des mesures qui resteront en vigueur jusqu'au début de l'année prochaine. (Belga)

"Le chiffres sont encore élevés, beaucoup trop élevés" mais "les mesures rigoureuses sont efficaces et nous sommes sur le bon chemin", a déclaré lors d'une conférence de presse Lothar Wieler, président de l'institut de veille sanitaire Robert-Koch (RKI). Relativement épargnée lors de la première vague de Covid-19, l'Allemagne fait face à une forte hausse des infections depuis plusieurs semaines. Les bars, restaurants, lieux culturels et de loisirs doivent rester fermés jusqu'à fin novembre, les hôtels sont interdits aux touristes et la population a été invitée à restreindre drastiquement ses contacts. "Les chiffres se sont stabilisés à un niveau élevé" et "nous constatons un plateau" dans le niveau des nouvelles infections, a relevé M. Wieler, prévenant qu'il était toutefois un peu tôt pour dire s'il s'agissait d'un "retournement de tendance". Le président du RKI a toutefois souligné que ces évolutions incitaient à "l'optimisme". "Je suis optimiste et veux croire que lorsque nous nous retrouverons ici la semaine prochaine, les chiffres seront à la baisse. Je ne peux toutefois pas le promettre", a-t-il précisé. Face à une situation encore "très sérieuse", il a invité les Allemands à ne pas se relâcher. "Il est possible que certains hôpitaux arrivent à leurs limites et que des patients ne puissent plus partout être pris en charge de façon optimale", a-t-il dit. L'Allemagne comptait jeudi 855.916 cas de Covid-19, en hausse de 22.609 cas en 24h et la pandémie y a fait 13.370 morts. Angela Merkel et les 16 chefs de gouvernements régionaux se retrouveront le 25 novembre pour prendre des mesures qui resteront en vigueur jusqu'au début de l'année prochaine. (Belga)