Pire, près de 30% des points de mesure dépassent la norme européenne de 40 µg/m³, alors que ce taux n'était que de 9% l'an dernier, selon cette étude. Sans surprise, les valeurs les plus élevées ont été relevées à proximité des tronçons routiers les plus fréquentés, comme au Botanique, à l'avenue de Tervueren, à la place Sainctelette ou à la rue Belliard. Mais la pollution générée par le trafic se répercute sur l'ensemble de la Région, soulignent les Verts. Ils s'inquiètent notamment des fortes teneurs relevées aux abords de certaines écoles, comme celles du Parvis de Saint-Gilles (49 µg/m³), au collège du Sacré-Coeur de Ganshoren (48 µg/m³) ou à l'école primaire Sint-Joris dans le Pentagone (44 µg/m³). Les communes les plus vertes engrangent de meilleurs résultats, encore que les alentours de certains parcs et jardins d'enfants dépassent la norme OMS. C'est le cas au parc Elisabeth de Koekelberg, à la sortie du tunnel Léopold II (72 µg/m³). Ecolo et Groen plaident pour une réduction du trafic automobile, davantage d'espaces verts, des bâtiments mieux isolés, davantage d'infrastructures pour les cyclistes et les transports en commun en site propre, la finition du réseau RER, ou encore le remplacement de la voiture de société par un budget mobilité pour le travailleur. Ils s'opposent aussi à l'élargissement du ring. (Belga)