Le temps presse pour de nombreux travailleurs intermittents du secteur de la culture risquent de sombrer dans la pauvreté, en raison des mesures de confinement. Celles-ci les ont privés de prestations en raison de l'interdiction des activités culturelles et récréatives. En pratique, chaque intermittent bruxellois du secteur de la culture pourra bénéficier d'une aide exceptionnelle de maximum 1.500 euros pour le travailleur qui a perçu entre le 13 mars 2020 et le 31 mai 2020 des revenus s'élevant à moins de 775 euros; 1.000 euros pour le travailleur qui a perçu durant cette même période des revenus s'élevant à moins de 1.550 euros; 500 euros pour le travailleur qui aurait perçu durant cette même période des revenus s'élevant à moins de 3.100 euros. La demande devra se faire en ligne sur le site d'actiris (www.actiris.brussels), à la fin du mois juillet et jusqu'au 16 août. Selon le ministre bruxellois de l'Emploi, Bernard Clerfayt (DéFI), la prime s'annonce comme une bouffée d'air pour des milliers de travailleurs du secteur qui n'ont pu bénéficier d'aucune aide ces derniers mois. On compte pas moins de 45.000 emplois directs et indirects dans ce secteur. Comme celui-ci, le ministre-président Rudi Vervoort (PS) s'est réjoui de voir son gouvernement prendre ses responsabilités "à l'heure où le Fédéral traine à trouver une réponse pour les travailleurs intermittents de la culture". (Belga)

Le temps presse pour de nombreux travailleurs intermittents du secteur de la culture risquent de sombrer dans la pauvreté, en raison des mesures de confinement. Celles-ci les ont privés de prestations en raison de l'interdiction des activités culturelles et récréatives. En pratique, chaque intermittent bruxellois du secteur de la culture pourra bénéficier d'une aide exceptionnelle de maximum 1.500 euros pour le travailleur qui a perçu entre le 13 mars 2020 et le 31 mai 2020 des revenus s'élevant à moins de 775 euros; 1.000 euros pour le travailleur qui a perçu durant cette même période des revenus s'élevant à moins de 1.550 euros; 500 euros pour le travailleur qui aurait perçu durant cette même période des revenus s'élevant à moins de 3.100 euros. La demande devra se faire en ligne sur le site d'actiris (www.actiris.brussels), à la fin du mois juillet et jusqu'au 16 août. Selon le ministre bruxellois de l'Emploi, Bernard Clerfayt (DéFI), la prime s'annonce comme une bouffée d'air pour des milliers de travailleurs du secteur qui n'ont pu bénéficier d'aucune aide ces derniers mois. On compte pas moins de 45.000 emplois directs et indirects dans ce secteur. Comme celui-ci, le ministre-président Rudi Vervoort (PS) s'est réjoui de voir son gouvernement prendre ses responsabilités "à l'heure où le Fédéral traine à trouver une réponse pour les travailleurs intermittents de la culture". (Belga)