L'EMA a fondé sa décision sur une étude portant sur 4.116 adultes hospitalisés. Il en ressort que l'utilisation de RoActemra réduit le risque de décès et que les patients sortent plus rapidement de l'hôpital. 31% des patients recevant le médicament sont morts dans les quatre semaines, contre 35 % des patients recevant un traitement normal. Un peu moins de six patients sur dix (57 %) sont sortis de l'hôpital dans les quatre semaines. C'est également 7 points de pourcentage de plus que dans le groupe de patients qui n'ont pas reçu RoActemra. RoActemra est un anti-inflammatoire produit par Roche, dont le principe actif est le tocilizumab. (Belga)

L'EMA a fondé sa décision sur une étude portant sur 4.116 adultes hospitalisés. Il en ressort que l'utilisation de RoActemra réduit le risque de décès et que les patients sortent plus rapidement de l'hôpital. 31% des patients recevant le médicament sont morts dans les quatre semaines, contre 35 % des patients recevant un traitement normal. Un peu moins de six patients sur dix (57 %) sont sortis de l'hôpital dans les quatre semaines. C'est également 7 points de pourcentage de plus que dans le groupe de patients qui n'ont pas reçu RoActemra. RoActemra est un anti-inflammatoire produit par Roche, dont le principe actif est le tocilizumab. (Belga)