L'Europe s'effrite à un rythme rapide. Nous n'avons pas encore assimilé le Brexit que déjà s'accumulent de gros nuages noirs au-dessus de la Méditerranée. La situation politique en Italie souligne à nouveau la vulnérabilité de la zone euro, alors que la réaction des États membres du nord indique une méfiance et une incompréhension grandissantes. "Les bourses apprendront à l'Italie comment voter", affirmait le commissaire européen allemand Günther Oettinger. Il s'est attiré les foudres des Italiens qui dénoncent l'arrogance et l'hégémonie allemandes. Et on ne parle même pas de la turbulence en Europe de l'Est. La crise rampante de l'Europe se poursuit, et nous ne savons pas comment la gérer.
...