"Les opérations aux terminaux de l'aéroport international de Hong Kong ont été sérieusement perturbées en raison d'un rassemblement public", ont indiqué les autorités aéroportuaires dans un communiqué. Les contestataires ont obstrué les allées menant aux zones d'embarquement des deux terminaux, mais des dizaines de passagers sont néanmoins parvenus à passer. "Je soutiens votre cause (...) mais je dois aller voir ma famille", criait un homme entouré de manifestants vêtus de noir - la couleur emblématique du mouvement - qui l'empêchaient d'atteindre les contrôles de sécurité menant à la zone internationale. Certains passagers affirment qu'on leur a dit de se rendre aux contrôles de sécurité du terminal 1 pour gagner ensuite le terminal 2 d'où partait leur vol. Mais ils sont tombés sur davantage encore de manifestants au terminal 1. Ces derniers ont utilisé des chariots à bagages pour bloquer l'accès d'un ascenseur et d'un escalator descendant à la zone des contrôles de sécurité. Ils ont ensuite formé une chaîne humaine, en se tenant par les coudes pour empêcher les passagers de passer. Des voyageurs en colère ont tenté de forcer le passage, traitant les manifestants d'"égoïstes". Hong Kong est le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde, avec 74 millions de voyageurs en 2018. (Belga)