A Ransart, la ligne ferroviaire croise une route nationale qui rejoint l'aéroport. La distance à vol d'oiseau entre le point d'arrêt ferroviaire et l'aéroport est de deux kilomètres et la distance en bus pourrait être de 3,5 kilomètres. Le ministre s'apprête à analyser la faisabilité et le coût d'aménagement de ce point d'arrêt "Ransart-BSCA" et la modification de l'offre de trains (fréquence, villes desservies, etc) sur la ligne 140 Louvain-Charleroi, qui croise l'axe Bruxelles-Luxembourg à Ottignies.

La Société régionale wallon du transport (SRWT, groupe TEC) sera associée au projet dans la perspective de navettes autonomes et/ou de bus pour relier le point d'arrêt à l'aéroport. "Cela donnerait l'occasion de démontrer que les différents niveaux de pouvoir et les différentes sociétés de transport public peuvent ensemble contribuer à améliorer le quotidien des voyageurs qui choisissent de décoller depuis Charleroi", a commenté M. Bellot (MR). Début 2016, le gouvernement wallon avait proposé de réorienter vers les travaux de la ligne RER Bruxelles-Ottignies 142 millions d'argent dormant, initialement prévu pour la connexion ferroviaire de l'aéroport de Charleroi.

Les opposants à la gare aéroportuaire de BSCA favorables au projet d'un arrêt à Ransart

La construction d'un arrêt à Ransart sur la liaison ferroviaire entre Ottignies et Charleroi pour les voyageurs de l'aéroport carolo est un projet légitime, a indiqué mardi Jean-Pol Castiaux, un des membres du comité de riverains Rail (Riverains associés inquiets Luttre), qui s'était constitué voici plusieurs années contre le projet d'une gare aéroportuaire à Gosselies.

A Ransart, la ligne ferroviaire croise une route nationale qui rejoint l'aéroport. La distance à vol d'oiseau entre le point d'arrêt ferroviaire et l'aéroport est de deux kilomètres et la distance en bus pourrait être de 3,5 kilomètres. Le ministre s'apprête à analyser la faisabilité et le coût d'aménagement de ce point d'arrêt "Ransart-BSCA" et la modification de l'offre de trains (fréquence, villes desservies, etc) sur la ligne 140 Louvain-Charleroi, qui croise l'axe Bruxelles-Luxembourg à Ottignies. La Société régionale wallon du transport (SRWT, groupe TEC) sera associée au projet dans la perspective de navettes autonomes et/ou de bus pour relier le point d'arrêt à l'aéroport. "Cela donnerait l'occasion de démontrer que les différents niveaux de pouvoir et les différentes sociétés de transport public peuvent ensemble contribuer à améliorer le quotidien des voyageurs qui choisissent de décoller depuis Charleroi", a commenté M. Bellot (MR). Début 2016, le gouvernement wallon avait proposé de réorienter vers les travaux de la ligne RER Bruxelles-Ottignies 142 millions d'argent dormant, initialement prévu pour la connexion ferroviaire de l'aéroport de Charleroi.La construction d'un arrêt à Ransart sur la liaison ferroviaire entre Ottignies et Charleroi pour les voyageurs de l'aéroport carolo est un projet légitime, a indiqué mardi Jean-Pol Castiaux, un des membres du comité de riverains Rail (Riverains associés inquiets Luttre), qui s'était constitué voici plusieurs années contre le projet d'une gare aéroportuaire à Gosselies.