Deux rassemblements distincts étaient prévus à compter de 06h00 du matin au niveau de la place Meiser et de la place Schuman. Les manifestants devaient se mettre en route entre 07h30 et 08h00. Ils viseront dans un premier à bloquer l'axe de pénétration de l'E40 près de la place Meiser et par ailleurs la rue de la Loi et ses tunnels du côté de la place Schuman. Ils se dirigeront ensuite vers la petite ceinture. Le premier groupe devrait emprunter la chaussée de Louvain pour ce faire. Les lieux de blocage sont susceptibles d'évoluer en cours de route. Les perturbations du trafic devraient durer au moins jusqu'en début d'après-midi, voire toute la journée. Le front commun inclut entre autres la Fédération bruxelloise des taxis (BTF), la Fédération belge des taxis (FeBeT), les antennes syndicales de la FGTB et de la CSC, ou encore des associations comme Elite Taxi, Ingoboka-Taxi et le Collectif des travailleurs du taxi (CTT). Il s'oppose au projet d'ordonnance visant la mise en place d'une solution temporaire pour les chauffeurs concernés par la fermeture de la plate-forme Uber. (Belga)

Deux rassemblements distincts étaient prévus à compter de 06h00 du matin au niveau de la place Meiser et de la place Schuman. Les manifestants devaient se mettre en route entre 07h30 et 08h00. Ils viseront dans un premier à bloquer l'axe de pénétration de l'E40 près de la place Meiser et par ailleurs la rue de la Loi et ses tunnels du côté de la place Schuman. Ils se dirigeront ensuite vers la petite ceinture. Le premier groupe devrait emprunter la chaussée de Louvain pour ce faire. Les lieux de blocage sont susceptibles d'évoluer en cours de route. Les perturbations du trafic devraient durer au moins jusqu'en début d'après-midi, voire toute la journée. Le front commun inclut entre autres la Fédération bruxelloise des taxis (BTF), la Fédération belge des taxis (FeBeT), les antennes syndicales de la FGTB et de la CSC, ou encore des associations comme Elite Taxi, Ingoboka-Taxi et le Collectif des travailleurs du taxi (CTT). Il s'oppose au projet d'ordonnance visant la mise en place d'une solution temporaire pour les chauffeurs concernés par la fermeture de la plate-forme Uber. (Belga)