Cet homme de 71 ans avait fait opposition d'un arrêt par défaut qui le condamnait à la perpétuité pour l'assassinat de son ex-épouse. Il a été arrêté le 29 mai en Espagne par la Fugitive Active Search Team (FAST) de la police judiciaire, trois semaines après l'arrêt de la cour d'assises rendu le 6 mai dernier.

L'accusé n'était pas présent à son premier procès fin avril. Arrêté le 29 mai, il a été remis à la Belgique et était incarcéré à la prison de Hasselt depuis la mi-juin.

Josée Widdershoven avait été retrouvée morte le 13 décembre 2009 dans sa voiture stationnée dans le box de garages situé derrière sa maison à Vucht. Elle portait les traces de cinq impacts de balle de 22 longrifle, à la tête et au tronc. Les deux filles de la victime avaient immédiatement soupçonné leur père, lequel avait toujours nié les faits.

Ce nouveau procès devait durer jusqu'au 22 octobre.

Cet homme de 71 ans avait fait opposition d'un arrêt par défaut qui le condamnait à la perpétuité pour l'assassinat de son ex-épouse. Il a été arrêté le 29 mai en Espagne par la Fugitive Active Search Team (FAST) de la police judiciaire, trois semaines après l'arrêt de la cour d'assises rendu le 6 mai dernier. L'accusé n'était pas présent à son premier procès fin avril. Arrêté le 29 mai, il a été remis à la Belgique et était incarcéré à la prison de Hasselt depuis la mi-juin. Josée Widdershoven avait été retrouvée morte le 13 décembre 2009 dans sa voiture stationnée dans le box de garages situé derrière sa maison à Vucht. Elle portait les traces de cinq impacts de balle de 22 longrifle, à la tête et au tronc. Les deux filles de la victime avaient immédiatement soupçonné leur père, lequel avait toujours nié les faits. Ce nouveau procès devait durer jusqu'au 22 octobre.