Groen et le PVDA, ainsi que le CD&V, ont critiqué l'abandon d'un seuil minimal de 10% de logements sociaux et l'assujettissement des bénéfices sociaux à l'inscription des enfants de l'école maternelle. "Pour un parti socialiste, c'est une honte", a particulièrement déploré l'élu PVDA Peter Mertens, visant la formation sp.a revenue au pouvoir. L'écologiste Wouter Van Besien a qualifié la nouvelle coalition communale d'encore "pire" que la précédente. Pour le parti d'extrême droite Vlaams Belang, l'accord de coalition est trop à gauche. "Le changement de 2012 s'est révélé être quasi à l'identique, maintenant les socialistes sont de retour et vous quitterez bientôt Anvers pour devenir Premier ministre", a déclaré l'élu nationaliste Filip Dewinter visant le bourgmestre Bart De Wever (N-VA). Pour le CD&V, Nahima Lanjri a indiqué le souhait du parti de se poser en opposition constructive. Toutefois, l'élue s'est demandé "qui est le capitaine du bateau" dans cette majorité de "rassemblement", selon le nom donné à l'accord de coalition ('De grote verbinding', NDLR). (Belga)

Groen et le PVDA, ainsi que le CD&V, ont critiqué l'abandon d'un seuil minimal de 10% de logements sociaux et l'assujettissement des bénéfices sociaux à l'inscription des enfants de l'école maternelle. "Pour un parti socialiste, c'est une honte", a particulièrement déploré l'élu PVDA Peter Mertens, visant la formation sp.a revenue au pouvoir. L'écologiste Wouter Van Besien a qualifié la nouvelle coalition communale d'encore "pire" que la précédente. Pour le parti d'extrême droite Vlaams Belang, l'accord de coalition est trop à gauche. "Le changement de 2012 s'est révélé être quasi à l'identique, maintenant les socialistes sont de retour et vous quitterez bientôt Anvers pour devenir Premier ministre", a déclaré l'élu nationaliste Filip Dewinter visant le bourgmestre Bart De Wever (N-VA). Pour le CD&V, Nahima Lanjri a indiqué le souhait du parti de se poser en opposition constructive. Toutefois, l'élue s'est demandé "qui est le capitaine du bateau" dans cette majorité de "rassemblement", selon le nom donné à l'accord de coalition ('De grote verbinding', NDLR). (Belga)