Le Ceta avait été signé en grande pompe à Bruxelles le 30 octobre par les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et du Conseil européen Donald Tusk, ainsi que par le Premier ministre canadien Justin Trudeau, après six ans de négociations. Dans la dernière ligne droite avant la signature, la Wallonie avait été au c?ur d'une partie de bras de fer à plusieurs, car elle refusait de déléguer son pouvoir de signature au gouvernement fédéral tant qu'une série d'interrogations n'avaient pas trouvé de réponses satisfaisantes. Le gouvernement wallon, alors emmené par le socialiste Paul Magnette, avait obtenu que la Belgique interroge la Cour de Justice de l'UE sur la compatibilité de certains aspects du traité UE-Canada avec le droit européen. Selon la Commission européenne, le nouvel accord sera particulièrement avantageux pour les plus petites entreprises, qui économiseront du temps et de l'argent, "par exemple en évitant les exigences redondantes en matière d'essais de produits, les longues procédures douanières et des frais juridiques élevés". (Belga)

Le Ceta avait été signé en grande pompe à Bruxelles le 30 octobre par les présidents de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et du Conseil européen Donald Tusk, ainsi que par le Premier ministre canadien Justin Trudeau, après six ans de négociations. Dans la dernière ligne droite avant la signature, la Wallonie avait été au c?ur d'une partie de bras de fer à plusieurs, car elle refusait de déléguer son pouvoir de signature au gouvernement fédéral tant qu'une série d'interrogations n'avaient pas trouvé de réponses satisfaisantes. Le gouvernement wallon, alors emmené par le socialiste Paul Magnette, avait obtenu que la Belgique interroge la Cour de Justice de l'UE sur la compatibilité de certains aspects du traité UE-Canada avec le droit européen. Selon la Commission européenne, le nouvel accord sera particulièrement avantageux pour les plus petites entreprises, qui économiseront du temps et de l'argent, "par exemple en évitant les exigences redondantes en matière d'essais de produits, les longues procédures douanières et des frais juridiques élevés". (Belga)