La mesure a été prise dans le cadre des travaux du groupe "renouveau politique" sous la législature précédente. La présence sera vérifiée au moment des votes, comme c'est déjà le cas pour les séances plénières. En cas de contestation, il a appartient au président de la Chambre de se prononcer.

La mesure a été prise dans le cadre des travaux du groupe "renouveau politique" sous la législature précédente. La présence sera vérifiée au moment des votes, comme c'est déjà le cas pour les séances plénières. En cas de contestation, il a appartient au président de la Chambre de se prononcer.