"L'aéroport de Bruxelles est une plaque-tournante internationale et cruciale pour notre économie. Zaventem emploie 20.000 personnes directement et plusieurs dizaines de milliers indirectement. Les attaques (du 22 mars à Bruxelles, ndlr) ont causé de grands dommages économiques et humains", explique le ministre. "Beaucoup d'efforts ont été investis afin de rétablir les activités et regagner la confiance de compagnies aériennes étrangères. Les actions actuelles compliquent sérieusement ce nouveau départ". Il demande le respect du dialogue social et dit soutenir la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant pour rétablir la paix sociale. (Belga)