"Le gouvernement n'a pas joué un rôle de premier plan dans l'élaboration de plans dans des secteurs économiques clés", a déclaré Kim jeudi, au quatrième et dernier jour de la session plénière du Comité central du Parti des travailleurs. Il a accusé son gouvernement d'être trop concentré sur les chiffres et des objectifs arbitraires, plutôt que de concevoir des "stratégies claires" pour stimuler l'économie. Il y a un mois, Kim Jong-un a admis que des erreurs de politiques économiques avaient été commises. Les objectifs du plan quinquennal de 2016 n'étaient "à bien des égards" pas atteints, a alors déclaré Kim, selon l'agence de presse officielle coréenne KCNA. Le Congrès a ensuite approuvé un nouveau plan quinquennal, dont le parti a discuté cette semaine. Une série de catastrophes naturelles, ainsi que la pandémie corona, ont eu un coût économique important. Mais le pays souffre également de sanctions internationales du fait de son programme d'armes nucléaires. La Corée du Nord a rapidement fermé ses frontières alors que la pandémie progressait. Cela a eu un impact sérieux sur le commerce extérieur avec la Chine, qui est considérée comme la bouée de sauvetage de la Corée du Nord. (Belga)

"Le gouvernement n'a pas joué un rôle de premier plan dans l'élaboration de plans dans des secteurs économiques clés", a déclaré Kim jeudi, au quatrième et dernier jour de la session plénière du Comité central du Parti des travailleurs. Il a accusé son gouvernement d'être trop concentré sur les chiffres et des objectifs arbitraires, plutôt que de concevoir des "stratégies claires" pour stimuler l'économie. Il y a un mois, Kim Jong-un a admis que des erreurs de politiques économiques avaient été commises. Les objectifs du plan quinquennal de 2016 n'étaient "à bien des égards" pas atteints, a alors déclaré Kim, selon l'agence de presse officielle coréenne KCNA. Le Congrès a ensuite approuvé un nouveau plan quinquennal, dont le parti a discuté cette semaine. Une série de catastrophes naturelles, ainsi que la pandémie corona, ont eu un coût économique important. Mais le pays souffre également de sanctions internationales du fait de son programme d'armes nucléaires. La Corée du Nord a rapidement fermé ses frontières alors que la pandémie progressait. Cela a eu un impact sérieux sur le commerce extérieur avec la Chine, qui est considérée comme la bouée de sauvetage de la Corée du Nord. (Belga)