"À l'image de l'OCAM (pour la menace terroriste et extrémiste), cet organe serait un centre fédéral de connaissances et d'expertise pluridisciplinaire", explique-t-elle. Il relèverait de la tutelle du ministre du Climat et de l'Environnement. Il exécuterait ses missions en toute indépendance, garantissant par conséquent des évaluations de risques et des recommandations neutres et objectives. L'organe rendrait compte au Conseil national de sécurité ? auquel serait désormais convié le ministre du Climat et de l'Environnement." "Il nous incombe plus que jamais de contribuer par une meilleure compréhension, une plus grande anticipation et une meilleure coopération, dans une approche holistique, à atteindre la résilience climatique pour 2050", conclut la ministre. (Belga)

"À l'image de l'OCAM (pour la menace terroriste et extrémiste), cet organe serait un centre fédéral de connaissances et d'expertise pluridisciplinaire", explique-t-elle. Il relèverait de la tutelle du ministre du Climat et de l'Environnement. Il exécuterait ses missions en toute indépendance, garantissant par conséquent des évaluations de risques et des recommandations neutres et objectives. L'organe rendrait compte au Conseil national de sécurité ? auquel serait désormais convié le ministre du Climat et de l'Environnement." "Il nous incombe plus que jamais de contribuer par une meilleure compréhension, une plus grande anticipation et une meilleure coopération, dans une approche holistique, à atteindre la résilience climatique pour 2050", conclut la ministre. (Belga)