Nourlan Ermekbaïev, ministre de la Défense de ce pays d'Asie centrale, avait présenté sa démission immédiatement après le drame. Elle a finalement été acceptée mardi par le président Kassym-Jomart Tokaïev, selon un décret. Il sera remplacé par le vice-ministre, Mourat Bektanov. Les déflagrations s'étaient produites jeudi soir à l'intérieur d'un dépôt de munitions dans la région méridionale de Jambyl, conduisant à l'évacuation de plus de mille habitants des villages voisins. Selon le dernier bilan des autorités lundi, 15 personnes ont été tuées - tous des soldats et des pompiers - et des dizaines d'autres blessées. Le président Kassym-Jomart Tokayev a reconnu vendredi l'existence de "problèmes systémiques" dans le stockage des munitions au Kazakhstan, une ex-république soviétique. Un autre dépôt situé près de la ville d'Arys, dans le sud, a connu trois explosions mortelles au cours de la dernière décennie. A travers toute l'ex-URSS, les explosions dans des dépôts d'armes sont fréquentes et souvent causées par des négligences, des conditions de stockages périlleuses ou l'état de délabrement des infrastructures. (Belga)

Nourlan Ermekbaïev, ministre de la Défense de ce pays d'Asie centrale, avait présenté sa démission immédiatement après le drame. Elle a finalement été acceptée mardi par le président Kassym-Jomart Tokaïev, selon un décret. Il sera remplacé par le vice-ministre, Mourat Bektanov. Les déflagrations s'étaient produites jeudi soir à l'intérieur d'un dépôt de munitions dans la région méridionale de Jambyl, conduisant à l'évacuation de plus de mille habitants des villages voisins. Selon le dernier bilan des autorités lundi, 15 personnes ont été tuées - tous des soldats et des pompiers - et des dizaines d'autres blessées. Le président Kassym-Jomart Tokayev a reconnu vendredi l'existence de "problèmes systémiques" dans le stockage des munitions au Kazakhstan, une ex-république soviétique. Un autre dépôt situé près de la ville d'Arys, dans le sud, a connu trois explosions mortelles au cours de la dernière décennie. A travers toute l'ex-URSS, les explosions dans des dépôts d'armes sont fréquentes et souvent causées par des négligences, des conditions de stockages périlleuses ou l'état de délabrement des infrastructures. (Belga)