Alijan Ibragimov a demandé en 1997 la naturalisation belge mais, l'année suivante, le parquet de Nivelles a rendu un avis négatif parce que le Kazakh était soupçonné, à l'époque, d'avoir payé pour obtenir cette nationalité. Ce n'est qu'ensuite, en 1999, qu'explose le premier "kazakhgate", la révélation du scandale Tractebel, qui donnera lieu à une inculpation de M. Ibragimov et à la transaction pénale de juin 2011.

Entre temps, et après sept années de résidence en Belgique, M. Ibragimov a déclaré le 23 décembre 2004 à sa commune de Braine-l'Alleud vouloir acquérir la nationalité belge. À l'époque, le parquet récolte les avis de l'Office des étrangers et de la Sûreté de l'État et ne dispose alors que d'un mois pour faire opposition (quatre mois à l'heure actuelle). Or le parquet ne s'est pas manifesté. L'Etat civil a dès lors dû inscrire le demandeur dans le registre national le 24 janvier 2005.

Suivant la procédure automatique, en un an, l'épouse et tous les enfants majeurs du milliardaire ont à leur tour été naturalisés.

Alijan Ibragimov a demandé en 1997 la naturalisation belge mais, l'année suivante, le parquet de Nivelles a rendu un avis négatif parce que le Kazakh était soupçonné, à l'époque, d'avoir payé pour obtenir cette nationalité. Ce n'est qu'ensuite, en 1999, qu'explose le premier "kazakhgate", la révélation du scandale Tractebel, qui donnera lieu à une inculpation de M. Ibragimov et à la transaction pénale de juin 2011.Entre temps, et après sept années de résidence en Belgique, M. Ibragimov a déclaré le 23 décembre 2004 à sa commune de Braine-l'Alleud vouloir acquérir la nationalité belge. À l'époque, le parquet récolte les avis de l'Office des étrangers et de la Sûreté de l'État et ne dispose alors que d'un mois pour faire opposition (quatre mois à l'heure actuelle). Or le parquet ne s'est pas manifesté. L'Etat civil a dès lors dû inscrire le demandeur dans le registre national le 24 janvier 2005.Suivant la procédure automatique, en un an, l'épouse et tous les enfants majeurs du milliardaire ont à leur tour été naturalisés.