Ibragimov est un des protagonistes du trio kazakh qui a bénéficié en 2011 de la loi de transaction pénale élargie que venait de voter en toute hâte le parlement. La commission d'enquête cherche à connaître les circonstances entourant le vote et l'application de cette loi alors qu'une cellule avait été mise en place à l'Elysée en vue d'éviter des ennuis judiciaires au trio. Le deuxième protagoniste belge de ce trio, Patokh Chodiev, est lui convoqué pour le 8 novembre. Jusqu'ici, ses avocats belges avaient opposé une fin de non recevoir aux convocations de la commission. Les avocats de Chodiev, parmi lesquels l'ancien président du Sénat Armand De Decker et l'avocate française Catherine Degoul, ont perçu des émoluments très importants dans ce dossier. L'enquête française a mis au jour un trafic de valises avec d'importantes sommes d'argent en cash. La commission d'enquête a retrouvé la trace du porteur de valises, Eric Lambert, et l'a également convoqué. L'Ordre des avocats sera aussi entendu. En attendant, la commission planche sur les premiers constats et recommandations suggérés par les experts. Dans certains rangs, on s'est ému mercredi de l'absence de l'un des experts, le constitutionnaliste Christian Behrendt, dont le contrat s'est arrêté en juillet sans qu'il ait fourni une seule ligne de recommandations aux commissaires. (Belga)

Ibragimov est un des protagonistes du trio kazakh qui a bénéficié en 2011 de la loi de transaction pénale élargie que venait de voter en toute hâte le parlement. La commission d'enquête cherche à connaître les circonstances entourant le vote et l'application de cette loi alors qu'une cellule avait été mise en place à l'Elysée en vue d'éviter des ennuis judiciaires au trio. Le deuxième protagoniste belge de ce trio, Patokh Chodiev, est lui convoqué pour le 8 novembre. Jusqu'ici, ses avocats belges avaient opposé une fin de non recevoir aux convocations de la commission. Les avocats de Chodiev, parmi lesquels l'ancien président du Sénat Armand De Decker et l'avocate française Catherine Degoul, ont perçu des émoluments très importants dans ce dossier. L'enquête française a mis au jour un trafic de valises avec d'importantes sommes d'argent en cash. La commission d'enquête a retrouvé la trace du porteur de valises, Eric Lambert, et l'a également convoqué. L'Ordre des avocats sera aussi entendu. En attendant, la commission planche sur les premiers constats et recommandations suggérés par les experts. Dans certains rangs, on s'est ému mercredi de l'absence de l'un des experts, le constitutionnaliste Christian Behrendt, dont le contrat s'est arrêté en juillet sans qu'il ait fourni une seule ligne de recommandations aux commissaires. (Belga)