Les organisateurs de la veillée avaient demandé d'apporter une rose blanche ainsi qu'une torche ou une bougie. Avec un long applaudissement en l'honneur de la victime ainsi que des chants et de la musique, les participants souhaitaient témoigner leur soutien aux proches de la victime, mais aussi dénoncer les faiblesses du système judiciaire. Des représentants politiques ainsi que des pompiers étaient également présents. Au moment des faits, le suspect, qui a avoué avoir tué la jeune femme, était en liberté conditionnelle dans l'attente d'un jugement en appel. En première instance, il avait été reconnu coupable de viol. Le corps de Julie van Espen, qui avait disparu depuis samedi, a été retrouvé lundi dans le canal à Anvers. Une marche silencieuse est également prévue dimanche. Cette action visera à protester contre les violences sexuelles et à demander un traitement plus strict de ce type de crimes. (Belga)