Selon la cour, le fait que Steve Bakelmans soit également poursuivi pour viol signifie que de nombreux éléments de la vie privée de la victime seront évoqués lors du procès. D'un autre côté, a-t-elle également expliqué, le fait que les procès soient publics est une garantie fondamentale de l'État de droit. "Dans la mise en balance des deux, la protection de la vie privée prime sur le caractère public du procès", a néanmoins estimé la cour d'assises d'Anvers. La presse et le public ont ensuite été priés de quitter la salle d'audience. Plus tôt dans la journée lundi, les parties civiles avaient demandé que le procès se déroule à huis clos. "Nous demandons cela afin de préserver la vie privée et l'intégrité de la victime et de ses proches", avait déclaré Me Maes. "L'un des motifs d'accusation est le viol et il est précisément prévu par la loi qu'un procès à huis clos peut être demandé au nom de la victime. Cela est également prévu dans la Convention européenne des droits de l'Homme." Julie Van Espen a été tuée le long du canal Albert le 4 mai 2019 alors qu'elle rejoignait des amis à vélo à Anvers. Arrêté le 6 mai 2019, Steve Bakelmans avait reconnu avoir tué la jeune Anversoise alors qu'il tentait de la violer et qu'elle s'était férocement débattue. (Belga)

Selon la cour, le fait que Steve Bakelmans soit également poursuivi pour viol signifie que de nombreux éléments de la vie privée de la victime seront évoqués lors du procès. D'un autre côté, a-t-elle également expliqué, le fait que les procès soient publics est une garantie fondamentale de l'État de droit. "Dans la mise en balance des deux, la protection de la vie privée prime sur le caractère public du procès", a néanmoins estimé la cour d'assises d'Anvers. La presse et le public ont ensuite été priés de quitter la salle d'audience. Plus tôt dans la journée lundi, les parties civiles avaient demandé que le procès se déroule à huis clos. "Nous demandons cela afin de préserver la vie privée et l'intégrité de la victime et de ses proches", avait déclaré Me Maes. "L'un des motifs d'accusation est le viol et il est précisément prévu par la loi qu'un procès à huis clos peut être demandé au nom de la victime. Cela est également prévu dans la Convention européenne des droits de l'Homme." Julie Van Espen a été tuée le long du canal Albert le 4 mai 2019 alors qu'elle rejoignait des amis à vélo à Anvers. Arrêté le 6 mai 2019, Steve Bakelmans avait reconnu avoir tué la jeune Anversoise alors qu'il tentait de la violer et qu'elle s'était férocement débattue. (Belga)