Les communes qui ont refusé d'afficher un soutien à la cause homosexuelle sont les mêmes que l'an passé, déplore l'association Cavaria. Le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit (MR), estime que "la sexualité relève de la vie privée" et qu'il n'appartient pas à une commune d'en faire la promotion. Chris Taes, bourgmestre CD&V de Kortenberg, justifie son choix par le fait que sa commune "n'affiche jamais de drapeau pour une journée nationale ou internationale". Les explications étaient sensiblement les mêmes du côté de Linkebeek et Crainhem.

Les communes qui ont refusé d'afficher un soutien à la cause homosexuelle sont les mêmes que l'an passé, déplore l'association Cavaria. Le bourgmestre de Wezembeek-Oppem, Frédéric Petit (MR), estime que "la sexualité relève de la vie privée" et qu'il n'appartient pas à une commune d'en faire la promotion. Chris Taes, bourgmestre CD&V de Kortenberg, justifie son choix par le fait que sa commune "n'affiche jamais de drapeau pour une journée nationale ou internationale". Les explications étaient sensiblement les mêmes du côté de Linkebeek et Crainhem.