Il tenterait ainsi d'obtenir le soutien de deux petits partis d'opposition - les libéraux-démocrates du LibDem et les nationalistes écossais du SNP -, deux formations europhiles qui souhaitent une élection le 9 décembre, voire plus tôt, selon la BBC et The Guardian. Boris Johnson doit de nouveau tenter ce mardi d'obtenir des élections anticipées en décembre pour sortir le Brexit de l'impasse actuelle, qui a abouti à un troisième report de la sortie du Royaume-Uni. Le Brexit est désormais prévu le 31 janvier, à moins que l'accord de divorce conclu il y a une dizaine de jours à Bruxelles ne soit ratifié d'ici là. Après le rejet lundi soir par les Communes d'un texte convoquant des législatives le 12 décembre, le dirigeant conservateur a aussitôt annoncé préparer un nouveau vote sur l'organisation d'élections. Il espère que celles-ci lui donneront la majorité qui lui permettrait enfin de remplir sa promesse de mettre en oeuvre le Brexit, trois ans et demi après le référendum de 2016. (Belga)