Dans sa note de politique générale 2018, qui sera discutée mercredi à la Chambre, Johan Van Overtveldt annonce son intention de faire passer sous les 100% du PIB le poids de la dette, qui devrait s'établir à 102,7% fin 2018. Ce qui nécessiterait des ventes d'actifs pour plus de 11,4 milliards d'euros, or Belfius et BNP Paribas n'y suffiront pas, indique L'Echo. Selon diverses sources, le ministre table sur d'autres pistes que des privatisations, comme des "interventions techniques". (Belga)

Dans sa note de politique générale 2018, qui sera discutée mercredi à la Chambre, Johan Van Overtveldt annonce son intention de faire passer sous les 100% du PIB le poids de la dette, qui devrait s'établir à 102,7% fin 2018. Ce qui nécessiterait des ventes d'actifs pour plus de 11,4 milliards d'euros, or Belfius et BNP Paribas n'y suffiront pas, indique L'Echo. Selon diverses sources, le ministre table sur d'autres pistes que des privatisations, comme des "interventions techniques". (Belga)