"Une baisse des accises ne devrait pas constituer un tabou, surtout si elle permet de maintenir les recettes à niveau", a commenté le ministre N-VA. Il réagissait à l'annonce, par les producteurs et importateurs de cigarettes en Belgique et au Luxembourg, selon laquelle la hausse des accises sur le tabac a rapporté 151 millions d'euros de moins que prévu en 2016, sur base de chiffres du SPF Finances. "Le fait que certaines hausses de tarifs commencent à se traduire par des recettes plus faibles montre que la limite a été atteinte", selon M. Van Overtveldt. Le ministre a présenté au gouvernement en fin d'année une évaluation des rentrées sur les accises. Certaines catégories, comme les accises sur le carburant, affichent des rentrées plus élevées que prévu, mais pour d'autres, comme l'alcool et le tabac, c'est la baisse. Et Johan Van Overtveldt de se tourner vers les Pays-Bas, où les accises sont à la baisse, et de souligner le niveau élevé de la charge fiscale en Belgique. (Belga)

"Une baisse des accises ne devrait pas constituer un tabou, surtout si elle permet de maintenir les recettes à niveau", a commenté le ministre N-VA. Il réagissait à l'annonce, par les producteurs et importateurs de cigarettes en Belgique et au Luxembourg, selon laquelle la hausse des accises sur le tabac a rapporté 151 millions d'euros de moins que prévu en 2016, sur base de chiffres du SPF Finances. "Le fait que certaines hausses de tarifs commencent à se traduire par des recettes plus faibles montre que la limite a été atteinte", selon M. Van Overtveldt. Le ministre a présenté au gouvernement en fin d'année une évaluation des rentrées sur les accises. Certaines catégories, comme les accises sur le carburant, affichent des rentrées plus élevées que prévu, mais pour d'autres, comme l'alcool et le tabac, c'est la baisse. Et Johan Van Overtveldt de se tourner vers les Pays-Bas, où les accises sont à la baisse, et de souligner le niveau élevé de la charge fiscale en Belgique. (Belga)