La ministre plaide pour "une vraie stratégie coordonnée de lutte contre le radicalisme" et émet l'idée d'une taskforce réunissant les représentants de tous les pouvoirs. "Depuis quelque mois, chaque niveau de pouvoir part avec sa propre stratégie, chacun dans ses compétences. On assiste au déploiement de stratégies aveugles les unes vis-à-vis des autres, chacun s'épuise de son côté, avec parfois des doubles emplois, alors que l'on pourrait fédérer des outils" explique-t-elle au Soir.

Cependant, comme le souligne De Morgen, cette taskforce composée de représentants du gouvernement fédéral et des régions ainsi que de représentants de l'OCAM, existe depuis janvier 2015.

"Lors du dernier comité de concertation avant les vacances de Noël, le 23 décembre, chacun a exprimé sa satisfaction à propos de la manière de procéder. Les ministres-présidents Paul Magnette et Rudy Demotte étaient également présents et ce sont quand même eux qui dirigent les gouvernements dans lesquels madame Milquet est ministre de tutelle" s'étonne Barend Leyts, porte-parole du premier ministre Charles Michel, dans le quotidien De Morgen. Il ajoute que la prochaine réunion de la taskforce est prévue la semaine prochaine.

CB

La ministre plaide pour "une vraie stratégie coordonnée de lutte contre le radicalisme" et émet l'idée d'une taskforce réunissant les représentants de tous les pouvoirs. "Depuis quelque mois, chaque niveau de pouvoir part avec sa propre stratégie, chacun dans ses compétences. On assiste au déploiement de stratégies aveugles les unes vis-à-vis des autres, chacun s'épuise de son côté, avec parfois des doubles emplois, alors que l'on pourrait fédérer des outils" explique-t-elle au Soir.Cependant, comme le souligne De Morgen, cette taskforce composée de représentants du gouvernement fédéral et des régions ainsi que de représentants de l'OCAM, existe depuis janvier 2015. "Lors du dernier comité de concertation avant les vacances de Noël, le 23 décembre, chacun a exprimé sa satisfaction à propos de la manière de procéder. Les ministres-présidents Paul Magnette et Rudy Demotte étaient également présents et ce sont quand même eux qui dirigent les gouvernements dans lesquels madame Milquet est ministre de tutelle" s'étonne Barend Leyts, porte-parole du premier ministre Charles Michel, dans le quotidien De Morgen. Il ajoute que la prochaine réunion de la taskforce est prévue la semaine prochaine. CB